position du 68

A tester ! La position du 68, vous connaissez ?

On parle fréquemment du 69, et bien moins du 68… Mais à quoi ressemble cette position ? Quelles sont ses promesses ? Également axée sur le sexe oral, elle pourrait bien vous offrir de nouveaux plaisirs. Description !

Le 69, vous voyez ? Très célèbre, cette position tête-bêche du sexe invite les deux partenaires à s’octroyer fellation et cunnilingus en même temps… Une pratique agréable qui a l’avantage – aussi – de nous détourner cinq minutes de la pénétration pour d’autres plaisirs bien mérités. Mais qui est sa petite sœur, le 68 ? Peu décrite, du moins sous ce nom, cette position est également portée sur le sexe oral mais ne permet pas de synchroniser les pratiques. Cette fois, c’est un peu « chacun son tour ».

Comment réalise-t-on le 68 ?

Pour réaliser la position du 68, le partenaire qui s’apprête à offrir fellation ou cunnilingus s’allonge sur le dos. Ensuite, le partenaire qui lui s’apprête à recevoir s’allonge… sur le dos aussi, et sur l’autre. Seulement, il s’étend dans le sens inverse, de manière à ce que son sexe côtoie la bouche de son partenaire. Bien sûr, on fera attention à ne pas s’écraser. De là, c’est parti.

Pourquoi on adore le 68 (autant que le 69) ?

Si le 68 nous plaît, c’est parce qu’il propose, cette fois, de se concentrer sur son plaisir et ses sensations, puisque celui du « dessus », qui profite du jeu de langue, n’est pas en train de gâter son partenaire en même temps. Cette absence de réciprocité a aussi des avantages, donc. Quand on reçoit, on reçoit vraiment, et quand on donne, on donne vraiment. On aime aussi la configuration du 68, cette position d’abandon : celui qui reçoit peut laisser tomber sa tête entre les cuisses de son partenaire. Quant à lui, il a les mains libres pour parcourir le corps de sa ou son compagnon, du même coup qu’il s’en délecte !