Soyez votre Valentin : organisez-vous une soirée érotique solo le 14 février

La Saint-Valentin n’aurait-elle pas tendance à exclure les personnes célibataires ? La bonne nouvelle, c’est qu’être seul.e le 14 février n’empêche aucunement de prendre son pied. Notre programme 100% érotique pour s’offrir du temps pour soi (et du plaisir).

Chez GOLIATE, nous sommes pour le plaisir, tous les plaisirs ! Voilà pourquoi la Saint-Valentin n’est pas, à nos yeux, une simple affaire de duo, de dîner romantique et de rapports sexuels hautement pimentés. C’est aussi l’occasion de s’accorder une soirée érotique en solo. Dans quel but ? Prendre du temps pour soi (donc on va y aller mollo et étape par étape), son corps, et par extension, sa sexualité. Nos conseils.

Bain ou douche, on entre en contact avec son corps

La première étape de cette soirée 100% érotique vous paraît clichée ? Elle ne l’est pas ! S’octroyer un bain ou une bonne douche, c’est le début du bien-être intime. Or, nous passons trop peu de temps à nous connecter à notre corps. Ainsi, prendre le temps de se masser sous la douche avec un savon agréable, c’est faire la pari d’abandonner son stress dans un coin de la baignoire. En effet, se toucher est un excellent anti-stress : on quitte son mental pour réinvestir son corps.

De la crème et de la crème (ou de l’huile)

Au sortir de la salle de bains, on peut se masser l’ensemble du corps avec une crème hydratante ou une huile de massage : prendre ce moment nous invite aussi à réveiller notre sensualité. Nous avons tendance à scinder tête et corps et à courir partout en oubliant combien notre corps est le support de nos émotions, de nos sensations, de nos plaisirs ! Un massage de la sorte permet d’entrer en contact avec son corps et lance les festivités pour la soirée. 

Un massage sensuel, pas sexuel

Et si, ensuite, on s’accordait un moment d’intimité sensuel ? Il s’agirait alors de se balader nu.e si on en a envie, puis de reprendre le massage post-douche en insistant, cette fois, sur les zones érogènes. Insister reste cependant un grand mot : l’idée, ici, n’est pas de se caresser jusqu’au plaisir et l’orgasme, mais plutôt de rechercher des sensations agréables en prenant le temps de les observer. On peut regarder son sexe pour mieux le connaître, l’affleurer jusqu’à sentir l’excitation poindre, et l’explorer avec du lubrifiant avant de passer aux choses “sérieuses”.

Un sextoy pour cadeau

S’offrir un cadeau le jour de la Saint-Valentin ? On dit oui. Et on dit (évidemment) oui aux sextoys. Les jouets pour adultes ne sont pas seulement bourrés de promesses, ils sont aussi, et pour sûr, des vecteurs de sensations nouvelles. Qui sait si tel ou tel jouet ne nous conduira pas vers de nouveaux sommets ? On peut se rapprocher d’un sextoy spécial clitoris si l’envie de découvrir de nouveaux plaisirs nous séduit, ou bien un masturbateur pour surprendre notre pénis et sortir de nos petites habitudes.

Podcast érotique, film porno… Quel support ?

Pour que la soirée dure et dure encore, on peut faire monter la température en douceur (ou la relancer quand on le souhaite) en s’offrant un “support érotique”, type podcast érotique (une voix vous guide…) ou film porno (et là, les images vous inspirent…). C’est un bon moyen de traîner en longueur, de savourer, de sentir l’excitation qui grimpe et de profiter de toute la tension érotique qui s’exprime dans votre corps bouillonnant et impatient !