Sextoys : comment dire à son partenaire qu’on aimerait essayer avec lui ?

Sextoys : 5 méthodes infaillibles pour dire à son partenaire qu’on aimerait essayer avec lui

Sextoys : 5 méthodes infaillibles pour dire à son partenaire qu’on aimerait essayer avec lui

Sextoys : comment dire à son partenaire qu’on aimerait essayer avec lui ?

On aimerait introduire des sextoys et autres jouets érotiques dans notre couple mais on ne sait pas comment s’y prendre. Alors on envoie des signaux… invisibles. Comment faire comprendre à notre partenaire qu’on est tenté (et lui faire envie par la même occasion) ? On vous donne 5 méthodes infaillibles !

 

La méthode « silencieuse »

On dépose un jouet sur l’oreiller (ou sous), telle une petite souris. Ce geste n’engage à rien (ou juste à la conversation). En découvrant le jouet, notre partenaire le saisira, nous questionnera, rira ou nous déshabillera. Méthode simple et efficace qui évite de chercher ses mots : le sextoy parle pour nous !

La méthode « copain copines »

« Regarde ce qu’on m’a offert ! ». Méthode très souvent employée parce les ami(e)s ont bon dos et qu’il est plus facile de remettre l’achat sur quelqu’un d’autre. Alors pourquoi pas ? Méthode à utiliser le jour de son anniversaire, de sa fête ou de la célébration de sa première dent (si vraiment on est pressé).

La méthode « cash sous la couette »

Tandis que nous sommes au lit, on murmure quelques mots : « Tu as déjà essayé les sextoys ? On pourrait se lancer, non ? ». Pourquoi proposer sous la couette ? Parce qu’en plein ébat, lorsque le plaisir est au rendez-vous, nous sommes tous les deux dans un autre monde, désireux de nouvelles caresses et de nouvelles sensations. En d’autres mots : excités, nous sommes au sommet de notre curiosité.

La méthode « second degré »

Si notre truc, c’est l’humour, alors glissons le sextoy dans les conversations du quotidien. Lorsque notre partenaire nous rappelle que c’est l’heure d’aller en courses, on répond que « oui, d’ailleurs il nous faut un sextoy ». Ou bien encore : « Chéri(e), tu n’as pas vu ma montre ? », « Si, elle est à côté du sextoy dans la commode ». Façon rigolote d’introduire le sujet.

La méthode « détour de rue »

Alors que l’on flâne tous les deux en amoureux dans le centre-ville en léchant des vitrines, on dirige notre partenaire vers cette boutique érotique déjà repérée. Devant, il nous reste à nous émerveiller des menottes et autres jouets, tout en demandant à son partenaire : « cap ou pas cap ? Enfin, on peut aussi commander sur internet, on regardera ! ».


5 petits conseils bonus pour réussir son coup !

– Parler positif ! Même si on est gêné, il faut montrer notre engouement pour les sextoys, notre désir. C’est ça qui excite : savoir que l’autre est tenté par l’expérience. Se cacher derrière notre envie en murmurant « non mais ça se trouve c’est nul », non !

Etre sûr(e) de soi ! C’est en entraînant notre partenaire devant une boutique, en lui disant « cap ou pas cap », ou lui proposant fermement, qu’on lui fera envie !

Rester léger ! On n’organise pas une réunion de deux heures pour faire le point sur les sextoys, exposer nos arguments, etc. C’est un sujet léger, une histoire de plaisir, de découvertes, de jeu !

Opter pour des produits de qualité ! On propose un sextoy classe, qui fait envie, et qui a été bien étudié ! Il serait dommage de tomber sur un jouet de mauvaise qualité qui ne donne pas ce goût de « reviens-y »…

Ne pas insister. Si l’autre semble réticent, on peut certes casser ses idées reçues, mais inutile de le forcer. Il faut laisser le temps au temps.

Côté boutique

Abonnez-vous à notre newsletter

S’abonner