Sexe : 7 trucs que les femmes apprécient vraiment au lit

Sexe : 7 trucs que les femmes apprécient vraiment au lit

Nude sexy girl in lingerie seduces lying on the bed

Plutôt comme ça ou… comme ça ? Si vous vous demandez ce que les femmes aiment au lit, ouvrez grand les yeux. Nous vous révélons de ce pas leurs préférences.

Qu’on connaisse leur anatomie

Et on n’a pas dit leur corps ! Connaître le corps de quelqu’un, ses zones érogènes et ses recoins secret, ça prend du temps. Connaître l’anatomie féminine, c’est autre chose. C’est savoir, par exemple, que le clitoris n’est pas qu’un petit bouton mais qu’il s’étend à l’intérieur du corps et « entoure » le vagin. Ainsi, ça donne envie de revoir sa copie et d’oser une pénétration différente, qui s’attarde davantage sur les parois vaginales afin de stimuler le clitoris…

Qu’on oublie les va-et-vient

Si la pénétration a du charme (et qu’elle est bien bonne), il faut dire que le sexe façon marteau piqueur est légèrement lassant (et inutile…). Les femmes aiment les caresses, les pauses, le cunnilingus, les doigts… En somme, tout ne passe par le pénis. Donc oui à la pénétration mais n’oubliez pas le reste, les préliminaires, les mots doux, les moments de répit…

Qu’on ose le cunnilingus

Qu’est-ce qui ressemble le plus à une fellation ? Un cunnilingus. Soyons honnête : la fellation est souvent présente durant les rapports. Parfois même, elle EST le rapport. Alors pourquoi le cunnilingus ne serait-il pas, lui aussi, pratiqué pendant les préliminaires et même entre deux pénétrations ? Pourquoi ne serait-il pas octroyé dans des positions différentes (sous le bureau, tiens) ? Remettons le cunnilingus au cœur de l’acte sexuel.

Qu’on les domine légèrement

La domination est un fantasme plutôt répandu. Néanmoins, ce n’est pas parce qu’une femme est susceptible d’aimer ça qu’il faut le faire à chaque rapport. Varier les plaisirs est essentiel. De temps à autre, vous pouvez donc choisir de prendre les devants. Tout en restant tendre, occupez-vous de votre partenaire, menez la barque, dirigez-la, guidez-la.

Qu’on les écoute

Le sexe est une question de partage et un rapport se compose à deux. Etre attentif aux réactions de sa partenaire est indispensable. Si elle respire de plus en plus fort et de plus en plus vite, alors il y a de grandes chances pour que la pratique en cours la ravisse. Auquel cas, vous savez que vous êtes dans la bonne direction. A l’inverse, un corps qui se crispe et un regard qui se tend indiquent un gros stop. C’est en écoutant l’autre que nous grimpons les marches du plaisir jusqu’à atteindre le septième ciel.

Qu’on pense à leurs seins

Enorme zone érogène, la poitrine ! Alors pourquoi la caresser seulement en début de rapport ? Les seins sont source de plaisir alors ne les zappez pas, ou plus, ou moins ! Ils sont généralement accessibles dans beaucoup de positions. D’accord, en levrette, ça exige d’avoir de très longs bras, mais en missionnaire, andromaque ou cuillère – pour ne citer que celles-ci – la poitrine est au premier rang.

Qu’on les fasse jouir

Attention ! On ne dit pas ici qu’il faut absolument faire jouir une femme. L’orgasme ne doit pas devenir une obsession. Le plaisir se trouve (aussi) sur le chemin qui mène à l’extase. Le message que nous voulons faire passer est différent : ce que les femmes apprécient (du moins demandent, car c’est on ne peut plus NORMAL) c’est que les hommes s’occupent d’elles une fois qu’ils ont joui. Remettons les points sur les i : ce n’est pas parce que vous en avez terminé que votre partenaire ne mérite pas elle aussi des caresses. Et ce, même si vous avez envie de dormir.

Côté boutique

Abonnez-vous à notre newsletter

S’abonner