3 façons de faire l’amour… sans se toucher

3 façons de faire l’amour… sans se toucher

Young couple man and woman intimate relationship on bed feet

Qui a dit que pour faire l’amour et prendre du plaisir, nos corps devaient forcément fusionner, s’emboîter, se frotter ? On peut aussi décrocher les rideaux en instaurant, entre nous, une maigre distance. Nos idées pour faire l’amour sans se toucher (mais avec les mains quand même).

La masturbation non-réciproque, grande source d’excitation

Pendant l’amour, on se caresse l’un l’autre : on parle alors de masturbation réciproque. Nos mains courent sur le corps de notre partenaire, tandis que les siennes investissent le nôtre. Pour changer, osons la masturbation non-réciproque. Autrement dit : chacun s’occupe de soi. Je me caresse, tu te caresses. Qu’est-ce que ça change ? Plusieurs choses : on s’offre un plaisir plus direct et « sous contrôle » (on sait se faire du bien, on sait aussi ralentir pour ne pas jouir trop vite), on profite de « se voir en entier » (d’habitude, c’est un peu plus complexe), et on laisse monter un sentiment de frustration positive. Puisqu’on a très envie de se toucher mais que la règle du jeu nous l’interdit, l’excitation est à son comble. D’accord, au bout d’un moment, on a le droit de craquer et de se dévorer. Les retrouvailles n’en seront que plus torrides.

Les sextoys, se caresser sans tricher

Ne pas se toucher n’empêche pas l’usage du sextoys, bien au contraire. Encore une fois, on a le droit d’utiliser nos mains (parce que manier le sextoy avec les pieds, on a connu mieux) mais aucun contact doigt-vulve ou doigt-pénis n’est de la partie. On peut donc jouer avec un stimulateur clitoridien, un vibromasseur dédié au plaisir vaginal ou encore un plug anal. Bien sûr, tout le corps a droit à son bonheur : parce que les sextoys sont vibrants, ils peuvent se balader sur les tétons, les reins, et pourquoi pas la bouche ? Enfin, on pense aux sextoys spécial couple : l’un manie la télécommande et l’autre se laisse aller aux vibrations qu’il ne maîtrise pas. Rien à en redire : dans cette configuration, la distance est gardée. Personne ne viendra dire qu’on a triché (même si ça ne regarde personne).

Le virtuel, un nouveau terrain à investir

Faire l’amour sans se toucher, c’est aussi se rappeler que le sexe virtuel n’a rien d’un plaisir au rabais. Ce n’est pas parce qu’on use de messages coquins, de photos suggestives ou d’une caméra non pixelisée, qu’on ne partage pas un rapport sexuel. Alors on dit oui aux rapports « connectés » et aux supports qui le valent bien. En cas de distance imposée par les vacances, le boulot ou la vie tout court, et que cette distance soit l’objet d’une heure ou d’une semaine, on réinvente le sexe à l’écrit, ou bien via Skype ou FaceTime. Une chose est sûre, on ne peut pas franchir l’écran (même si oui, on adorerait), mais on peut tout à fait prendre son pied. Entre mots doux et masturbation, le plaisir est au rendez-vous et on se dit que bon, on a bien fait d’envoyer valser nos préjugés : non, le sexe virtuel n’est pas réservé aux célibataires, aux jeunes ou aux personnes en manque. Il est une façon comme une autre de faire l’amour… sans se toucher.

Côté boutique

Abonnez-vous à notre newsletter

S’abonner