3 bonnes raisons d’aimer (et de pratiquer) le sexe vanille

3 bonnes raisons d’aimer (et de pratiquer) le sexe vanille

Lesbian couple together in bed

Le sexe vanille, vous connaissez ? C’est le petit nom que l’on donne au sexe classique, en opposition au sexe dit « kinky », qui sort de l’ordinaire. Et parfois, revenir aux basiques, c’est agréable. Voici 4 bonnes raisons de le faire.

Chez GOLIATE, nous défendons une sexualité libre et enthousiaste. Autrement dit, une sexualité loin des normes et des injonctions. Si certaines personnes apprécient la performance et les acrobaties, d’autres prennent du plaisir en profitant d’une sexualité plus classique. Malheureusement, cette sexualité dite classique est parfois mal vue et source de complexes. Tellement qu’elle est étiquetée de « sexe vanille ». Comprendre : c’est doux et mielleux, en somme gentillet. Une vision avec laquelle nous ne sommes pas (du tout) d’accord ! Pourquoi le sexe serait-il toujours exceptionnel, spectaculaire, étonnant, nouveau ? Pourquoi ne pourrait-on pas jouir tous les samedis soir en missionnaire et à heure fixe, hein ? Découvrez nos bonnes raisons d’aimer et pratiquer le sexe vanille, histoire de déculpabiliser et de profiter davantage.

On aime le sexe classique parce que la routine est une base du plaisir

La routine sexuelle est décriée, à l’instar de la routine amoureuse. Comme si prendre ses marques en couple et au lit était synonyme d’ennui. Rappelons que nos petites habitudes, de jour comme de nuit, ont un rôle essentiel à notre bien-être : elles nous évitent de faire des choix à longueur de temps, ce qui repose notre cerveau. En empruntant toujours le même chemin pour aller travailler, on avance en terrain balisé et en confiance. C’est pareil dans la sexualité : deux individus qui se connaissent bien peuvent avoir tendance à toujours faire l’amour de la même façon et classiquement, tout simplement parce qu’ils ont trouvé la recette qui leur convient. Alors pourquoi en changer quand tout va bien ?

On aime le sexe classique parce qu’il permet de relâcher la pression

En face du sexe vanille, on trouve le sexe « kinky », c’est-à-dire le sexe qui sort de l’ordinaire. C’est sympa, dit comme ça, mais le sexe « kinky » implique de se renouveler constamment et d’inviter de nouvelles pratiques au lit. Si on aime l’idée de partir à l’aventure et de multiplier les découvertes pour multiplier les orgasmes, rappelons que la pression à mener une vie sexuelle parfaite et stimulante est souvent derrière tout ça. On croit, à tort, qu’il faut faire l’amour souvent et différemment, comme si le plaisir était plus fou la tête en bas. Quand on assume le sexe dit vanille, on réalise combien il est reposant de quitter les injonctions à s’éclater et pimenter son intimité. On se lance dans des rapports sexuels qui nous ressemblent et c’est là que les surprises débarquent.

On aime le sexe classique parce que l’orgasme adore le confort

On assimile bien souvent le sexe classique à la position du missionnaire ou à la position de la cuillère, puisque ces deux stars du Kamasutra ne nécessitent pas de se contorsionner et sont plutôt confortables. Même si une bonne levrette peut prendre des airs de sexe vanille dès lors qu’elle est partagée avec répétition et lassitude, n’oublions pas que le plaisir et l’orgasme aiment beaucoup (et vraiment beaucoup) le confort. S’il nous faut serrer les abdos et faire trois fois la roue pour échanger un baiser, l’esprit est trop concentré à tenir l’exercice et n’a plus d’espace pour accueillir les sensations. Donc oui au sexe vanille qui, tout doux, nous promet de nous connecter à ce qu’il se joue vraiment.

Côté boutique

Abonnez-vous à notre newsletter

S’abonner